1. LOGO/DRAPEAU 

Logo UNCDF

 

     2.NOM DU PARTENAIRE (Agence du système des nations unies) :

UNCDF – United Nations Capital Development Fund

 

  1. PRESENTATION :

L’UNCDF est l’agence d’investissement des Nations Unies pour les 48 pays les moins avancés du monde. Il crée de nouvelles opportunités pour les populations pauvres et leurs communautés en augmentant l’accès à la microfinance et aux investissements.

 

L’UNCDF se concentre sur l’Afrique et sur les pays les plus pauvres d’Asie, avec un engagement tout particulier auprès des pays qui émergent de conflits ou de crises. Il fournit du capital d’amorçage (subventions et prêts) et une assistance technique afin de permettre aux institutions de microfinance d’atteindre davantage de ménages pauvres et de petites entreprises, et aux collectivités locales de financer les investissements (adductions d’eau, routes de desserte, écoles, aménagements hydro-agricoles,…) qui amélioreront la vie des populations  pauvres.

 

L’UNCDF œuvre pour élargir les choix qui s’offrent aux gens : il croit que les personnes et les communautés pauvres doivent prendre des décisions concernant leur propre développement. Ses programmes permettent l’autonomisation des femmes (plus de 50 % des clients des institutions de microfinance soutenues par l’UNCDF sont des femmes) et son expertise dans les domaines de la microfinance et du développement local permet d’élaborer de nouvelles réponses à l’insécurité alimentaire, aux changements climatiques et aux autres défis. L’ensemble du soutien de l’UNCDF est fourni par le biais de systèmes nationaux, conformément aux principes de la Déclaration de Paris. L’UNCDF travaille dans des environnements difficiles – zones rurales reculées, pays émergeant de conflits – et ouvre la voie pour les autres. Ses programmes visent à attirer des flux d’investissement plus importants du secteur privé, des gouvernements nationaux et des partenaires au développement, en vue d’un impact significatif dans l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le développement, particulièrement de l’Objectif 1 : réduire l’extrême pauvreté et la faim, l’Objectif 3 : promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes et l’Objectif 7 : préserver l’environnement.

 

Institué par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1996 et siégeant à New York,  l’UNCDF est une organisation autonome affiliée au PNUD.

 

  1. DOMAINES DE COOPERATION AVEC LE SENEGAL :
  • Inclusion financière des jeunes
  • Décentralisation et Développement Economique Local
  • Microfinance

 

  1. PROJETS ET PROGRAMMES PHARES :

YouthStart

Une initiative de l’UNCDF en partenariat avec la Fondation MasterCard, vise à accroître l’accès aux services financiers des jeunes à bas revenu d’Afrique subsaharienne, en insistant sur l’épargne et l’éducation financière. Le programme aide à élaborer, tester et porter à échelle des services durables conçus pour répondre aux besoins des jeunes. Il aide aussi à créer un environnement réglementaire habilitant, afin que cette tranche d’âge ait accès aux services financiers et autres dont elle a besoin pour prendre des décisions judicieuses au plan financier, accumuler des actifs et se procurer des moyens de subsistance durables.

  • Favoriser l’accès de 14,680 jeunes à faible revenu à des services financiers et non financiers en aidant 1 Fournisseur de services financiers à développer et à fournir des services intégraux à la jeunesse.
  • Renforcer la capacité institutionnelle de PAMECAS, des décideurs politiques, des bailleurs de fonds et des autres parties prenantes  afin de fournir des services intégraux à la jeunesse
  • Jouer un rôle de plaidoyer et de modérateur aux yeux des parties prenantes (par ex. gouvernements, institutions de microfinance nationales et régionales, experts du secteur bancaire, régulateurs) afin de favoriser l’accès des jeunes aux services financiers, partager et étendre les connaissances dans ce domaine.

 

PADEL

Le projet « Appui au Développement Économique Local en ancrage au Programme National de Développement Local – PADEL/PNDL – » vise à créer un environnement propice à l’émergence d’une décentralisation tournée vers le développement économique local. La stratégie vise à fournir un appui ciblé au Programme National de Développement Local appelé à fédérer l’ensemble des interventions des Bailleurs et des Partenaires au développement en appui à la déconcentration et au développement social, culturel et économique des collectivités locales du Sénégal. Le point d’entrée de cette stratégie est double et se moule dans les grandes orientations définies par le PNDL à savoir

  • un appui aux instances nationales afin qu’elles tiennent davantage compte de la dimension économique dans les politiques publiques du Sénégal, notamment en ce qui concerne la décentralisation et la déconcentration, la lutte contre la pauvreté, l’aménagement du territoire, la promotion des droits des femmes, la promotion de l’emploi et des entreprises, et
  • un appui aux acteurs territoriaux de la région de Louga sous la forme de renforcement des capacités et de mise à disposition de financement et d’appui méthodologique pour leur permettre de mener des activités de développement économique.

Les effets du projet sont :

  • un meilleur pilotage stratégique du développement local par le niveau central ;
  • un renforcement des capacités des collectivités locales à promouvoir un développement économique local durable ;
  • une modernisation du mode de fonctionnement de l’administration territoriale et des collectivités locales ;
  • une amélioration de la fourniture de services sociaux de base.

Adopté en 2008, le projet « Appui au Développement Économique Local en ancrage au Programme National de Développement Local » (PADEL/PNDL) a connu une phase d’extension et se termine en juin 2015.

 

PALPS

Le PALPS est l’un des projets phares du secteur de la micro finance. Il a été mis en place sur financement du PNUD, de UNCDF et de la Coopération Canadienne pour une budget d’environ 4,5 milliards FCFA et en appui à l’exécution du Plan d’action de la LPS. Sa durée initiale était de 5 ans étalée sur la période 2007-2012 a été prolongée jusqu’à la fin de l’année 2014

L’objectif du projet est de favoriser l’accès durable des populations pauvres, notamment les femmes, et les micros, petites et moyennes entreprises aux services financiers par une amélioration qualitative et quantitative de l’offre de produits et services financiers, grâce à des SFD viables et intégrés au secteur financier.

  • Le cadre institutionnel du secteur de la microfinance est harmonisé;
  • Le cadre légal et règlementaire du secteur de la microfinance est amélioré;
  • Une offre viable et pérenne de produits et services adaptés, diversifiés et en augmentation, a été développée, notamment dans les zones non encore couvertes par les SFD professionnels ;
  • Des relations entre les SFD et les banques et autres fonds d’investissement ont été établies, en vue d’une intégration progressive des marchés financiers;
  • Le programme est efficacement géré et coordonné.

 

  1. SITE WEB DU PARTENAIRE :

www.uncdf.org

  1. AUTRES LIENS UTILES

 

  1. DOCUMENTS PERTINENTS A PARTAGER:
  • Cadre Stratégique 2014 – 2017 (accessible au publique)

 

  1. CONTACT: (Nom du représentant ou chef de coopération, numéro de téléphone, e-mail, fax, etc.)

Axel de Ville, Chef Bureau régional, UNCDF Téléphone : 33.869.39.57

Djoumé SYLLA, conseiller Technique Développement Local, Bureau Régional UNCDF Dakar, djoume.sylla@uncdf.org , Téléphone : 33.869.28.05

Alima SANOGO, Conseiller Technique Microfinance, Bureau Régional UNCDF, alima.sanogo@uncdf.org , Téléphone : 33.869.39.57

Atoumane Elféky AGNE, Coordonnateur du PADEL, Immeuble CSS sis 6 avenue Carde Dakar, agneatoumane@pndl.org , Téléphone : 33.889.50.70

Maria PERDORMO, Conseiller Technique Youthstart, Bureau Régional UNCDF,   maria.perdomo@uncdf.org, Téléphone : 33.869.28.02

 

hytyu